Quelques tendances digitales du e-commerce

ARTICLE

DataMa identifie pour vous les différentes tendances du e-commerce qui orienteront vos stratégies marketing en 2021.

L’UX data au service de l’hyperpersonnalisation

Des produits adaptés à chaque client, une interface de recherche qui répond rapidement à leurs besoins, en bref un parcours d’achat personnalisé… Un atout charme qui participe sans aucun doute au succès de votre site e-commerce ! L’hyperpersonnalisation repose sur la collecte des données d’utilisateur : l’UX data (historique de recherche, durée de navigation, budget moyen dépensé…). Comprendre le comportement des utilisateurs permet de mieux optimiser sa page, en envoyant par exemple un message qui correspond exactement aux attentes du consommateur. L’enjeu est d’augmenter le taux de conversion du site.
Sur un site e-commerce, l’hyperpersonnalisation se fait à plusieurs échelles : la page d’accueil, la barre de recherche ou bien la page produit. Si l’on prend l’exemple de la barre de recherche, celle-ci devient un espace de suggestions personnalisées pour l’utilisateur en fonction de ses recherches précédentes. De plus, le consommateur est aiguillé par un système de filtres proposés qui affine les résultats.

Comment utiliser l’hyperpersonnalisation dans une campagne marketing ?

D’abord il faut établir le profil utilisateur selon ses préférences grâce à la collecte de ses UX data sur différents canaux. Plus précisément, il s’agit de ses attributs utilisateur (nom, support de message préféré), ses attributs de comportement (produits consultés), les données de ses achats passés… L’analyse de données est complétée par les analyses prédictives qui définissent le timing parfait d’un message envoyé ou d’une suggestion produit.
Ensuite vous pouvez identifier les événements qui serviront de déclencheurs pour exécuter ces campagnes avec un contenu ultra personnalisé, par exemple un panier abandonné dans le cas où l’acheteur ne procède pas à l’achat.
Enfin il s’agit de procéder à des tests à partir des données analysées pour déterminer quelle est la meilleure version du site, la plus optimisée, selon le profil des utilisateurs.

OK Google, c’est quoi le voice marketing ?

La multiplication des assistants vocaux tels que Siri ou Alexa a lancé la tendance du voice marketing. Et qui dit nouvelle méthode de recherche dit nouvelle façon d’organiser sa page web pour favoriser le taux de clic. En effet, il existe bien une différence entre la recherche textuelle et la recherche vocale. Dans la barre de recherche, les internautes ont tendance à taper des requêtes courtes sous forme d’association de mots tandis qu’à l’oral la requête est dictée, souvent sous forme de question.
Par conséquent, le moteur de recherche est de plus en plus considéré comme un moteur de réponse, ce qui explique son changement de design avec l’apparition des snippets.
Un snip quoi ? Mais si, ces petits encarts où apparaissent en quelques lignes des informations provenant d’une page web en lien avec votre requête, vous invitant à cliquer sur le lien pour en savoir plus.
Le snippet est un élément essentiel à prendre en compte dans une stratégie SEO (Search Engine Optimisation) qui vise à mettre en avant votre page web puisqu’il est en première position dans un moteur de recherche. La stratégie SEO s’en trouve alors modifiée pour s’adapter à la requête vocale avec l’introduction de nouveaux mots clés, notamment des adverbes interrogatifs (qui, comment, où, pourquoi, etc). Pour aller plus loin et ne pas seulement répondre à la question de l’utilisateur mais l’attirer sur votre page, le référencement naturel s’allie avec l’UX. Résultat, votre page n’est pas seulement visible mais capable de convertir le visiteur en acheteur. C’est ce qu’on appelle la SXO (le mariage entre l’UX et la SEO). Le voice marketing demande donc d’avoir davantage recours au SXO.

L’ère des chatbots

Le Chatbot soutenu par l’intelligence artificielle est capable de recréer l’immédiateté d’un échange, il devient donc l’interface entre la marque et l’utilisateur. La popularité accrue des chatbots s’explique par le fait qu’ils peuvent s’intégrer à différentes étapes du parcours client. Quels sont exactement ses atouts ?
1- gagner en rentabilité grâce à sa disponibilité à plein temps pour conseiller et guider le client dans son parcours d’achat
2- créer un lien privilégié entre l’acheteur et l’e-commerçant
3- fournir aux e-commerçants des informations relatives au comportement de leurs cibles, informations essentielles pour pouvoir ensuite optimiser leur offre.

Le social selling ou l’e-commerce sur les réseaux sociaux

Plus besoin de taper le nom de votre site préféré dans la barre de recherche Google désormais c’est lui qui vient à vous, directement sur les réseaux sociaux que vous fréquentez. L’avantage ? Ne pas avoir à changer d’interface ! C »est ce que l’on appelle le social selling.
Le social selling se fonde sur le partage de contenus à valeur ajoutée, d’histoires pouvant susciter des émotions. Le partage de contenus s’inscrit dans une stratégie d’inbound marketing : créer du contenu qui rend visible la marque afin d’attirer les acheteurs potentiels. Le social selling modifie aussi la façon dont les marketeurs prospectent. Les réseaux sociaux permettent non seulement de mieux identifier ces cibles potentielles mais aussi de mieux les comprendre grâce à l’écoute sociale. La mise en place d’une écoute sociale demande d’être attentif aux interactions des leads potentiels qui expriment leur besoin, leur réflexion du moment. Cette collecte de données via les réseaux sociaux est un moyen efficace de mieux adapter sa stratégie marketing. Le social selling inclut un processus de recherche, de sélection, d’écoute et d’interaction avec des prospects potentiels via les réseaux sociaux.

IA & marketing, un couple qui dure

L’IA est la nouvelle technologie tendance qui prend d’assaut le monde du marketing ! Deux types d’intelligences artificielles sont à l’affiche : le deep learning et le machine learning.
Le machine learning est une technologie d’intelligence artificielle permettant aux ordinateurs d’apprendre sans avoir été programmés en amont. Pour apprendre, les ordinateurs s’entraînent sur du big data à analyser. Le deep learning quant à lui, ou aussi apprentissage profond, est le dérivé du machine learning permettant à la machine d’apprendre par elle-même. Le deep learning ne s’appuie non pas sur la data mais sur un réseau de neurones artificiels inspiré du cerveau humain.
Ces deux technologies montrent comment l’intelligence artificielle peut être capable d’intervenir à plusieurs niveaux dans une stratégie marketing : l’optimisation des publicités, la génération de contenu, la prospection…
Deux exemples de l’association prometteuse entre l’IA et le marketing pour rendre le tout plus explicite : l’utilisation de la reconnaissance visuelle en e-commerce et le marketing préemptif.

  • La reconnaissance visuelle en e-commerce

La reconnaissance d’image est très développée dans le secteur de la grande distribution et de nombreuses applications s’y mettent également comme Shazam ou Snapchat. Ce dernier a dernièrement lancé « Visual Search » permettant d’identifier un produit pour ensuite l’acheter sur Amazon.
La reconnaissance visuelle qui utilise le machine learning simplifie le parcours d’achat. En effet, le traitement d’image fait par l’IA permet de faire le lien immédiat entre le produit et la plateforme d’achat. La reconnaissance visuelle participe grandement à la dynamique d’hyperpersonnalisation de la relation client.

  • Le marketing préemptif

Le marketing préemptif demande d’avoir une vision sur le moyen terme pour affiner l’efficacité des investissements dans des stratégies marketing pertinentes. Grâce à l’intelligence artificielle, les spécialistes du marketing peuvent passer au crible de grandes quantités de données pour déterminer les tendances à venir.
Une fois les tendances identifiées, la promotion préventive des produits et des programmes est faite auprès des consommateurs concernés. Les algorithmes IA évaluent aussi la probabilité d’achat d’un client, un moyen pour l’entreprise d’avoir une vision à court ou moyen terme de son chiffre d’affaire.

Maintenant que vous êtes au point sur les tendances de l’année, vous avez toutes les clés en main pour élaborer vos meilleures stratégies marketing !

Subscribe To Our Newsletter

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

You have Successfully Subscribed!